Loving The Alien (1983 – 1988)

C’est sans honte, aucune, que j’ose dire que c’est ce coffret (avec celui de Tin Machine, s’il devait être le suivant) que j’attendais avec le plus d’impatience !

Alors, oui, c’est vrai les aficionados, les ayatollahs, les mollahs de la science bowienne vomissent souvent cette période parce que, voyez vous, Ziggy c’est tellement mieux, le mince duc blanc, c’est classe !

Ils ont raison, mais en même temps, ils ont torts.

Tout ceci n’étant pas une science exacte, la musique, ce n’est pas des mathématiques (enfin quoique), ça en appelle aux sentiments, aux souvenirs, aux impressions, bref c’est purement kantien dans la critique de l’esthétique ! Pourquoi tout ceci est inexplicable et surtout indiscutable, comme les goûts et les couleurs ? car c’est un partage d’expérience qui ne peut être renouvelé, comme dit plus haut ça en appelle à des souvenirs qui sont propres à chacune et chacun.

Plus de détails lorsque ce coffret sera sorti.