Ryko Sound+Vision Press Release and CDs

Tout le monde se souvient de ces ré éditions tant attendues par la société Ryko ! Enfin, tous les albums, en CD, remastérisés, augmentés de nombreux inédits studios et live, des annotations dans les pochettes … Bref, enfin enfin enfin !!!

Tout le monde ?

Ben ouais, tout le monde … Bon, Ryko, c’était les US, pour les autres EMI se chargerait de commercialiser ces ré éditions … Quelques photos, quelques inédits, pas d’annotations, mais, ne faisons pas la fine bouche, en 1989, c’était tout de même bien sympa d’avoir autre chose que les vieux CD RCA (environ 60 euros pièce sur E-bay, tout de même) !!!

Alors pour annoncer ces sorties, Ryko a publié un encart et des CD pour la presse (interdit à la vente, biensûr comme vous le savez), les voici en images …

Vous voudriez entendre Kurt Loder présenter le travail de Ryko Disc et les futures sorties ?

Ou un lien vers le site du gars qui a travaillé sur la première version du coffret Sound+Vision ?

Let’s Dance

EMI America AML 3029 – Avril 1983

Modern Love / China Girl / Let’s Dance / Without You / Ricochet / Criminal World / Cat People (Putting Out Fire) / Shake It.


Virgin CD VUS 96 – Novembre 1995

Modern Love / China Girl / Let’s Dance / Without You / Ricochet / Criminal World / Cat People (Putting Out Fire) / Shake It / Under Pressure.


EMI 7243 5218960 – Septembre 1999

Modern Love / China Girl / Let’s Dance / Wihtout You / Ricochet / Criminal World / Cat People / Shake It.


From its foot-trapping backbeats to its scribble-chic sleeve design Let’s Dance is, ultimately, 1983 in a bottle. (the complete David Bowie – Nicholas Pegg).

Et oui, je n’ai pas eu l’insigne honneur de connaître ou plutôt de découvrir l’homme durant sa soit-disant décennie la plus créative, les seventies (même si c’est bien le cas) ! C’est sûr, c’était mieux avant, quoique, c’est au présent que l’on découvre un artiste …

C’est donc avec le single « Modern Love » (en septembre 1983) que j’ai découvert David Bowie ! A n’en pas douter, c’est certainement les accents fifties et le piano emprunté à un Little Richads, qui m’ont attirés dans cette chanson. Le tout venant heurté mon éducation Rock’n roll, typé Chuck Berry … Ce titre était pour moi !

Bien plus que les autres hits de cette année qui ne m’ont absolument pas intéressés, et bien avant Let’s Dance et China Girl, c’est ce single précis qui m’a attiré et que j’ai écouté en premier ! La vidéo ? Si je me souviens, il s’agissait d’un extrait live de la tournée Serious Moonlight Tour.

Shake It Shake It What’s My Line …

Sitting On A Flagstone talking to a faceless girl.

Ce n’est pas ce morceau, « Shake It », que l’on retiendra forcément en premier lorsque l’on pense à cet album ! Ce morceau vient clôturer un album qui a consacré l’artiste au niveau mondial, ou plutôt qui l’a fait devenir « mainstream » puisque de reconnaissance, en tout cas artistique, il n’en avait pas vraiment besoin !

Personnel :

Carmine Rojas (Basse)
Omar Hakim, Tony Thompson (Batterie)
Nile Rodgers (Guitares)
Stevie Ray Vaughan (Guitares)
Rob Sabino (Clavier)
Mac Gollehon (Trompette)
Robert Arron, Stan Harrison (Sax ténor & flute)
Steve Elson (Sax bariton & flute)
Sammy Figueroa (Percussion)
Franck Simms, George Simms, David Spinner (Choeur)
David Bowie, Nile Rodgers (Arrangements cuivres)
Bernard Edwards (Basse sur « Shake It »)

Produit par David Bowie et Nile Rodgers
Ingénieur du son Bob Clearmountain pour Fast Forward Production
Ingénieur Assistant Dave Greenberg
Mixé par Bob Clearmountain assisté de David Bowie & Nile Rodgers
Arrangements pour cuivres David Bowie & Nile Rodgers
Enregistré au Mountain Studios, Suisse.

David Bowie

Deram DML 1007 – Juin 1967 (Mono)

Uncle Arthur / Sell Me A Coat / Rubber Band / Love Me Till Tuesday / There Is A Happy Land /We Are Hungry Men / When I Live My Dream / Little Bombardier / Silly Boy Blue / Come And Buy My Toys / Join The Gang / She’s Got Medals / Maid Of Bond Street / Please Mr Gravedigger


Allez, dis pourquoi t’as mis cet article en premier ?

Franchement, je pensais faire une mise à jour chronologique des albums studios, puis des compilations, les live, les vidéos, les films et tout et tout … Mais tout a déjà été fait dans ce type de présentation, l’internet regorge de sites plus intéressants les uns que les autres sur tout ce qu’a fait DB durant sa (trop?) courte carrière !

Alors que faire ?

Et bien, c’est mon parcours au travers de son œuvre que je vais pouvoir présenter, telle que je l’ai découverte (son œuvre) et non pas tels que les albums furent publiés … Du coup, celui-ci, je l’ai vraiment acheté que lorsque la ré édition fut publiée durant les années 2000 !

Changes !

(première publication le 27 octobre 2013 et 21 avril 2014)

david-bowie-changes-rca-5

I still don’t know what I was waiting for

C’est un peu notre cas. Ou en tout cas, ça l’a été des années durant ! Non ?

And my time was running wild

A million dead-end streets

J’allais le dire. C’est vrai que ça file et que, souvent, on enchaîne les impasses sans vraiment savoir comment on en est arrivé là !

Every time I thought I’d got it made

It seemed the taste was not so sweet

Et ça y est, on y arrive, c’est réussi … Mais pas si bon ! On attend, des jours, des semaines, des mois, des années … Et quand ça arrive, l’attente était tellement grande que la déception l’est d’autant plus !

So I turned myself to face me

Alors, c’est sûr, on se pose des questions. Car «on» est intelligent, «on» se demande bien comment, pourquoi, quand et parce que, en fait ! Alors «on» s’imagine se remettre en question et avancer vers … Une autre impasse ?

But I’ve never caught a glimpse

Of how the others must see the faker

Trop vite pour toi … Le bon escroc doit être celui qui ne se fait pas remarquer. Celui qui passe et repasse en donnant l’impression que c’est tout à fait normal, tout ça !!

I’m much too fast to take that test

Trop rapide ou trop doué, est-ce la même chose ?

Dans le documentaire «Five Years», tout d’abord diffusé sur la BBC, puis, plus récemment sur Arte, Rick Wakeman (pianiste du fameux album «Hunky Dory») parlait du génie de DB sur les progressions d’accords, force est de constater que les paroles ne sont pas mal non plus …

Cet Edito était resté en attente, non publié, depuis le mois d’octobre 2013 (nous sommes désormais en avril 2014), et, par nostalgie, je faisais le tour des signets enregistrés dans mon navigateur. La plupart des sites sur DB existent encore, c’est déjà ça !!!

Bonne visite !

D-J / 21.04.2014.

Paru.

(première publication le 10 mars 2013)

the_next_day_600sq

C’est de leur faute ….

Dès l’annonce de la sortie de ce nouveau disque, j’ai passé commande sur ITunes. Car une édition physique ne semblait pas encore au programme. Mais …

Mais, Elle venait, il suffisait de patienter (ce n’est décidément pas un verbe que j’aime utiliser) puisque cette édition physique était bien à l’ordre du jour. Dans presque tous les genres, normal, deluxe, blu-spec, vinyle …

Aussi, courant janvier 2013, une fois les pré commandes passées (toutes les pré commandes, bien sûr) sur ce site de vente en ligne que je ne nommerai que contre rémunération, il suffisait d’attendre (encore, encore et toujours attendre) !

La sortie était prévue le 11 mars 2013 …

Mais, soucieux de respecter les délais de livraison et la date de sortie, le colis est parti un peu plus tôt …

Et c’est donc samedi 09 mars que les CD sont arrivés dans la boîte …

Soulagement !

Aucun mot, aucun terme ne peut décrire les impressions du «pôvre» fan qui reçoit un colis attendu depuis 10 ans ! Un peu comme le courrier qui s’est égaré durant des siècles et que le destinataire reçoit, finalement, un jour, sans crier gare, un jour où ce courrier ne lui est plus d’aucune utilité …

Non, décidément, aucun mot ne peut décrire cette situation.

L’arrivée d’un album que l’on n’attend plus est forcément une bénédiction, forcément meilleur que si le disque était paru en 2005 ou 2006, après la fin de la tournée, dans la «logique» des choses, presque …

C’est même le fondement d’une «surprise» !

C’est donc avec une certaine religiosité que le cellophane fut retiré, l’objet tourné, retourné dans la main pour observer le «packaging», puis ouvrir le «digipack», découvrir les illustrations intérieures, le CD, sortir et déplier le «livret», tenter de lire les paroles, les informations sur l’enregistrement … Puis placer le CD dans le lecteur, l’avaler dans Itunes (vu que je vais aussi le recevoir en format électronique …) et, enfin, écouter la version officielle et les quelques titres supplémentaires …

Putain, 10 ans !!!

On aura lu, par ci par là, que si l’album était sorti juste après «Reality», on en aura fait peu de cas … Peut être ! Mais ce n’est pas ce qui est arrivé, il n’est pas sorti après «Reality», mais dix ans plus tard. Ce type de remarque n’a donc que peu voire pas d’importance réelle !

C’est un bon album, un très bon album même, plus dans la foulée de «Heathen» que de «Reality» d’ailleurs ! Et si Il devait être le dernier, alors ce serait la meilleure conclusion qui soit, ce serait une bonne fin, bien mieux qu’un «best-of» et deux inédits …

Mais attention, si ce n’est pas le dernier, alors il faudra éviter de se prendre les pieds dans le tapis !

Mais, ça, c’est une autre histoire, l’avenir (la patience donc, on y revient, encore et toujours) nous le dira. Mais en attendant, ou pas d’ailleurs, savourons …

THE NEXT DAY.

Bonne écoute.

D-J.

The Next Day.

(première publication le 06 mars 2013)

iselin_steiro_db_stars_shoot_600sq

11 MARS 2013 …

The Next Day

Dirty Boys

The Stars (Are Out Tonight)

Love Is Lost

Where Are We Now

Valentine’s Day

If You Can See Me

I’d Rather Be High

Boss Of Me

Dancing Out In Space

How Does The Grass Grow

(You Will) Set The World On Fire

You Feel So Lonely, You Could Die

Heat

Force est de constater que, malgré son âge avancé (ce que j’aimerai lui ressembler à son âge, justement), la voix est encore forte, elle est présente, elle occupe tout l’espace nécessaire à son expression.

Les morceaux de la version «classique» (donc hors bonus) sont d’une facture très «heatheniène», la production léchée de Tony Visconti (ainsi qu’un mixage précis) fait ressortir chacun des instruments à son meilleur niveau, à son meilleur son.

Après avoir écouté, ré écouté, entendu, ré entendu, chacun des morceaux … J’attends le suivant avec impatience … C’est grave docteur ???

Je comparais, récemment, cette réaction avec la drogue. Une nouvelle dose, une nouvelle expérience, et une fois celle-ci terminée, il faut vite passer à la suivante … Dix ans, encore !! C’est long !!

Blague mise à part, David Bowie est de retour, en grande forme, et pas la peine de sortir un best of avec deux «inédits» pour le prouver. Un nouvel album composé de tout un tas de nouveaux morceaux est bien mieux, non ?

Vous savez, le David Bowie qui ne laisse pas indifférent (preuve pour moi, qu’il fait parti des grands), celui qui va énerver, celui qui va séduire, celui qui va blaser, celui qui va faire danser ….

Mais, pas de nom, pas de comparaison … Ou alors, s’il advenait que certaines personnes se reconnaissent, ce serait alors purement fortuit …

Qu’allez vous donc écouter ces prochains jours ?

De Scott Walker à l’intro de «Five Years», les références pullulent dans ce disque et chaque amateur, chaque fan, aura soin de les dénicher et de s’en délecter ….

@ la semaine prochaine, donc !!!

D-J.

The Stars Are Out Tonight.

(première publication le 17 février 2013)

166709_10151251843617665_1000706931_n_2

Et de trois …

Singles ?

Non !

Et de trois fois le titre sur une même page …

THE STARS (ARE OUT TONIGHT) !

Ce sera le 26 février 2013, certainement dans toutes les bonnes crémeries !!!!

Rien d’autre à dire ?

Non !

Et vous ?

Impatient ? Trépignant ? Trop longtemps ? Des news, encore des news … Des lignes de caractères se suivant sur un écran de plus en plus grand, de plus en plus petit …. Des news, toujours des news … Et pour le reste ?

Mais si, si, vous savez, le reste ?

On dirait un mauvais texte, une mauvais chanson d’un artiste oublié ?

Non, toute ressemblance avec un personnage existant ou ayant existé serait purement fortuite, non mais !

Critiquer ?

Pourquoi faire ?

Pour se mettre en avant quand, au fond, on ne fait rien d’autre que lire les news, les recopier avec ou sans les fautes d’orthographe, et puis, après un petit tour, s’en va !!!

Les 15 minutes de célébrité de Warhol sont devenues les 15 news, commentaires, tweet de tous les neuneus de la terre ….

A se demander si Platon n’avait pas raison !!! La démocratie n’est qu’une cacophonie, qu’un chaos où tous ceux qui n’ont rien à dire le disent plus fort et plus mal que ceux qui auraient autre chose en tête …

Mais attention, nous sommes proches du néant, du procés d’intention (d’attention ?), alors, chut … Dormez citoyen, euh je veux dire, tweettez citoyen et vous existerez …

Mais, je m’égare …

Les étoiles seront de sortie, ce soir !!!

Profitons-en, tant que nous pouvons encore les voir …

@bientôt.

D-J

A Man Lost In Time.

(première publication le 19 janvier 2013)

where_are_we_now_600sq

En relisant les derniers éditoriaux de ce site, l’espoir existait encore !!!

Bon, n’exagérons rien, il ne s’agit que de musique, après tout ! Il est vrai qu’à la lecture des nouvelles du monde du dedans et du dehors, recevoir une telle information est réjouissant, voire plus, non ?

Où en sommes nous ? Ou sommes nous ? Mais, surtout, où allons nous ?

En 1977, David Bowie habitait Berlin (ce que je ferai quelques années plus tard grâce à l’état français, et merci pour tout, car c’est l’une des plus belles villes du monde) et nous livrait «Low», puis «Heroes», puis «Lodger» … Tout en offrant deux albums magnifiques à l’iguane.

25 ans plus tard, où en sommes nous ?

Les noms de rue sont toujours les mêmes, mais l’ambiance est bien différente. La ville s’est reconstruite sur les ruines fumantes du communisme, sur les gravas d’un mur qui aura mis bien du temps à tomber et, surtout, un mur qui aura donné des idées à d’autres pays, honte sur eux.

Oui, mais voilà … Tant qu’il y aura du soleil, de la pluie, et surtout toi & moi ou moi & toi, alors tout continuera ? Ou sommes nous dans la définition de la perception … J’existe donc tu existes, je n’existe plus donc tu n’existes plus car je ne te perçois plus et inversement.

Aussi, est-il important que nous nous percevions l’un l’autre dans un respect et un échange équilibrés, c’est à dire partagé. Pas dans la tolérance, qui est une erreur grave, mais dans l’acceptation de l’autre pour ce qu’il est, ce qu’il représente, ce qu’il nous offre à percevoir et, là encore et surtout, et inversement !

Mais, est-ce là le sujet ?

Désormais, l’excitation est à son comble …. On parle de concerts, on parle musique, on parle image, il est vieux et moche … Oui, mais créatif, imprévisible, insaisissable, neuf, avec le temps de son côté.

Bref ! Il est de retour !

Bonne visite, lecture, écoute, et journée.

D-J.

The Next Day !

(première publication le 08 janvier 2013)

grey_box_600sq

HAPPY BIRTHDAY, MR JONES !

Premier Voeux de l’année exaucé !!!

=> Nouveau Site, Nouveau morceau, nouvelle vidéo mais surtout nouvel album !!!

=> Rendez vous au mois de mars 2013 !!!

=> Bonne lecture – D.J.

Meilleurs voeux et bonne année !

(première publication le 31 décembre 2012)

duncan-jones_nic-roeg_david-bowie

Je suis très très déçu.

On m’avait, on nous avait, annoncé la fin du monde pour le 21 décembre de cette année … A grands renforts de reportages, de films, de textes, de poèmes, d’images, de randonnées, de cristaux et autres objets … Et, RIEN !!!

Bon, tant pis …

Continuons à écouter les mêmes albums, voir les mêmes films avec des images différentes, tournés par des gens différents, lire les mêmes livres sur les mêmes sujets, les reprises que l’on nous sert dans les FNAC et autres supermarchés de la «culture» …

Bref, la vie, quoi !!!

Sinon, vous pouvez sortir, trouver les vieux magasins de disques, les veilles librairies, écouter les albums originaux (plutôt que les mauvaises reprises, hein, Jean-Jacques), jouer de la musique (ben oui, on est jamais aussi bien servi que par soi même), arrêter de fumer, continuer de boire et vice et versa …

Bref, la vie, quoi !!!

En attendant la prochaine fin du monde …

Meilleurs voeux pour cette année 2013 à venir, et que les trois gars de l’image nous refilent encore un peu d’émotion !!!!

Bonne lecture !