Pourquoi un autre site sur David Bowie ?

(première publication 04/09/2010)

hermoine01

Début juillet 2010.

Tentative de mise à jour d’un site maintenu sous la férule de Drupal.

C’est super, on fait des sites dynamiques en php et il faut être fondu d’informatique pour comprendre le fonctionnement de tout ce cirque. Je n’ai aucunes critiques à faire sur ces sites en php avec base de données sous MySql, bien au contraire. Ces sites sont légers, jolis, attractifs, tout ce que l’on veut. Mais, franchement, j’aimerai faire un site sur David Bowie, ou en tout cas une partie de sa carrière, mais pas passer des heures à visiter des forums pour savoir pourquoi j’ai un message d’erreur à la ligne 1518 de je-ne-sais-plus-quel-fichier.

Exit Drupal. C’eut pû être une bonne idée . . .

Aussi, lorsque cette mise à jour est «tombée à l’eau» (pour rester poli), je me suis demandé si je devais continuer ou arrêter . . .

Bon, on le sait, les mauvaises langues diront qu’il aurait mieux valu (voire même fallu) arrêter, car un autre site qui présente une liste imagée d’une discographie archi connue, pas la peine d’en (r)ajouter.

C’est pas faux !

Mais chaque Webmestre a sa vision de l’oeuvre de David Bowie, que celle-ci soit en musique, en mots, en films ou en peintures. Il serait par trop restrictif de permettre à tel ou tel site de s’arroger le monopole d’une liste imagée alors que la multiplicité fait la richesse du contenu internet.

Mais, ce n’est pas tout.

Il existe une différence (fallait bien que je la place), ce site ne présente que ce que je possède. Il ne s’agit pas de lister en piquant des infos à droite ou à gauche, mais de ne parler que de ce que l’on connaît.

Alors, attention, tout de même, la vocation de ce site n’est pas de mettre en avant des possessions que d’autres n’auraient pas la chance d’avoir, il ne s’agit pas d’un coup de frime pour se la raconter comme on dit. Mais il s’agit de mettre à disposition de qui le désir des info, des photos, des scan de pochettes ou de CD, des connaissances, et si cela ne sert qu’à une seule personne, ce sera déjà bien !

Alors, visitez, critiquez, questionnez, participez, si vous le voulez, mais surtout amusons-nous et découvrons les multiples facettes d’un artiste bien trop discret ces dernières années . . .